Accueil   /  Dossiers   /  Amérique latine   /  The take

The take

0 vote
Argentine en 2001 Après la fuite des capitaux, des milliers d’entreprises argentines se sont retrouvés sur le carreau, abandonnées par leurs dirigeants. Certains salariés ont alors décidé de se fédérer pour relancer eux-mêmes ces entreprises, pilotées selon un principe de démocratie directe. Trois ans (...)